Biophilie et murs végétaux

Dernière mise à jour : 16 mars 2020

De plus en plus répandu dans nos intérieurs, l’aménagement vert connaît un intérêt croissant. Tendance prenant de l’expansion, on intègre de plus en plus de verdure à nos espaces de vie. Le principe même de la biophilie réside dans le fait de créer une illusion de continuité entre le nature intérieur et extérieure.

Les arrangements simples et épurés tels que les plantes grasses connaissent une vague de popularité, de même que les ficus, palmiers, eucalyptus, alocasia, lastica, et plusieurs autres. Le critère de choix est certainement la facilité d’entretien, dû au manque de temps de tous et chacun.


Mur végétaux

Tout d’abord intégrés aux aménagements de type commercial, les murs végétaux font leur apparition dans la sphère résidentielle. Créé selon le principe même de la biophilie, ils contribuent à l’apport de la nature au bien-être de chacun, de même qu’à la création d’un design impressionnant. Plusieurs compositions sont d’ailleurs possibles, leur donnant beaucoup plus de polyvalence et de singularité. De plus, leur entretien s’est de beaucoup amélioré, en termes de faisabilité, par exemple lorsqu’il est question de systèmes d’auto-irrigation.


Il est aujourd’hui possible de les composer de plantes artificielles, naturelles et encore de mousses préservées. Ces derniers sont de plus en plus utilisés dans les espaces de bureau, puisqu’ils ne nécessitent absolument aucun entretien ainsi que la possibilité d’y créer le logo de la compagnie représentée.



Bienfaits de la biophilie

Les bienfaits sont nombreux lorsqu’il est question d’intégrer de la végétation naturelle à nos intérieurs. En effet, au niveau psychologique, la simple vision d’éléments de provenance naturelle à l’espace provoque un sentiment de bien-être et de sécurité à la plupart des gens. De plus, il est reconnu que l’intégration de plantes réduit considérablement le stress quotidien, par exemple au travail. Au niveau physique, l’amélioration de la qualité de l’air ambiante ainsi que le ralentissement de la respiration et de l’anxiété sont des facteurs à ne pas négliger, de même que l’absorption des facteurs de bruit. Il est également à noter que l’intégration de ces éléments à nos espaces bonifie grandement le rendement LEED du bâtiment aménagé.


Intégration des plantes à vos aménagements

Bien que nous ayons toujours su intégrer la nature à nos espaces, certains conseils quant à la disposition et au choix de végétaux peuvent éviter plusieurs problèmes.

Il est tout d’abord primordial de choisir les plantes en conséquence d’adaptation à l’espace qu’elles occuperont, c’est-à-dire de prendre en considération leur résistance à l’humidité, leurs besoins en apport de lumière naturelle, etc.


Du côté esthétique, il est certain que les jeux de hauteurs et de grosseurs sont une belle manière d’intégrer les végétaux à nos espaces. L’utilisation de cache-pot de différentes tailles et textures contribue d’autant plus à la dynamisation de l’aménagement créé.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout